Historique du cinéma

Le Bretagne est un des plus vieux cinémas de la région ; il existe grâce à une équipe solide de bénévoles et a toujours su s’adapter aux évolutions techniques. Remontez le temps à travers l'histoire du cinéma jusqu'à sa création en 1929.

Actuellement

2019: les 90 ans du cinéma

2019 : le cinéma à 90 ans, et le fète par une semaine de projections spéciale et une projection en plein air qui a réuni plus de 200 personnes.

 

2010 : création d'une nouvelle association "Cinéma Le Bretagne"

En juin 2010, scission des 5 sections (dont le cinéma) de l’Association Les Jongleurs et le 19 juillet 2010 déclaration en préfecture de la nouvelle association Cinéma Le BRETAGNE.

Création d'une nouvelle équipe d'animation/programmation :

  • Retour du classement Art et Essais de l'établissement,
  • Acceuil du festival Rennais Travelling
  • En partenariat avec l'hopital, les maisons de retraite et l'Admr le cinéma développe une scéance "accessible" ouverte à tous un jeudi après midi par mois.

 

Passage au numérique

Le projecteur argentique est relégué en expostion dans le hall au profit d'un équipement de projection numérique et 3D.

Nouveau site internet

 

Les années 2000

 

Record pour le film TITANIC ou nous avons eu 4450 spectateurs.

Nouveau changement dans le nombre de fauteuil : 237 dont 5 places handicapés.

 

Les années 1990

 

1996 :  Réfection complète de la salle avec nouvelle mise aux normes

Toiture- électricité-chauffage-tentures murales-cloisons et plafonds-menuiserie-plomberie-etc.

Lancement du projet mai 1994, première visite de l’architecte Mr. GUILLON et début des travaux en septembre 96 pour un cout global de 1700 MF. Le plus difficile, l’établissement du plan de financement, bien résolu grâce au concours de la mairie (cautionnement de l’emprunt et instruction de 2 dossiers de subventions auprès du FEDER et du FRAT : 67% de subvention)

Merci à tous les bénévoles qui ont participés à la démolition avant travaux.

En 1997, nouvelle capacité d’accueil du public : 250 places

Naissance d’une équipe d’animation chargée de la programmation et la préparation des soirées spéciales ( nuit du cinéma, expositions, soirée à thème, soirée réalisateur)

Mise à jour du site internet.

Les années 1980

Nous arrivons dans la période la plus florissante pour Le Bretagne ou les entrées vont grimper jusqu’à 32527 en 1982, record absolu, également cette même année pour le film LA CHEVRE avec 2632 entrées.

 

Aménagement dans le hall d’accueil en 1981 et équipement de la salle en son Dolby Stéréo en 1987. Changement des projecteurs.

Les années 1970

Réfection de la salle et du hall

Au cours des ANNEES 70, que l’on juge années noires, la salle ne réalisant que 16000 entrées par an, il a été décidé de faire de nouveaux travaux :

En 1971 aménagement du hall d’entrée, des toilettes ainsi que amélioration de la sonorisation

En 1977 changement des fauteuils pour un meilleur confort mais avec réduction du nombre.

La capacité d’accueil passe à 208 places. C’est aussi un nouvel éclairage et revêtement mural.

En 1978 agrandissement de la salle qui passe à 270 fauteuils

 

Les années 1960

C’est toujours 20 000 entrées de moyenne par an. Les 2 films ayant eu le plus de succès sont LES 10 COMMANDEMENTS 1519 entrées et LA VACHE ET LE PRISONNIER 1468 entrées.

En 1967, les premiers gros travaux débutent avec la construction du hall actuel 6 semaines de travaux pour réaliser l’embellissement de la salle et l’installation de 300 fauteuils.

 

Le cinéma LE FAMILIAL change son appellation pour devenir LE BRETAGNE.

En 1969, l'autre cinéma de la Guerche, le cinéma de l'UNION, ferme, victime de la baisse de la fréquentation qui s'amorce et se poursuivra dans les années 70 avec le développement de la télévision. Pendant 40 ans, il y aura eu deux salles de cinéma à la Guerche.

Les années 1950

C’est 20 000 entrées de moyenne par an au cours de cette décennie avec en particulier 2 gros succès : DOM CAMILLO 1641 entrées en 1953 et SISSI FACE A SON DESTIN avec 1587 entrées en 1959.

Les années 1940

Pendant la guerre les allemands occupent l’école, celle-ci est transférée au cinéma.

En 1945, il faut tout reconstruire, il existe alors un profond désir de rebâtir, chez les anciens de l’association et chez les jeunes, pour faire revivre l’association et en particulier le cinéma qui s’appelle désormais Le Familial.

Les années 1930

1930/1931 : 11 séances,  1931/1932 : 14 séances,  1932/1933 :12 séances

 

Le cinéma parlant

En 1933, achat d’un appareil sonore et parlant au prix de 26491,10 francs financé par un don généreux du curé de l’époque (5000 francs ) et aux moyens de quêtes. Tout le monde attendait de bons résultats, ils s’avèreront au-dessous des espérances. Jusqu’à la seconde guerre mondiale, ce ne sont que de petits bénéfices. 

 

Les années 1920

 

1929 : les premiers cinémas muets

En 1922, aménagement d’une scène de théâtre dans la salle de gym qui deviendra également salle de cinéma en 1929.

C’est au temps du cinéma muet, en octobre 1929 que l’Abbé DUPAS achète avec ses propres deniers un appareil de projection PATHE-RURAL pour le prix de 6120,50 francs. L’association devant lui rembourser cette somme sur le bénéfice.

La salle est rudimentaire, quelques bancs, un drap tendu. La première saison, les séances ont eu lieu du mois d’octobre 1929 au mois d’avril 1930. Soit 7 séances pour combien d’entrées ? On l’ignore seul le bénéfice est connu : 4,85 francs qui seront reversés intégralement à l’Abbé DUPAS.

 

La même année 1929, est créée à la Guerche par monsieur Lassourd une autre salle de cinéma : le cinéma de l'UNION. Les deux salles ont alors des programmations différentes : cinéma familial paroissial d'un côté et cinéma communal progresiste de l'autre.

 

1906 Création Association Les Jongleurs de Notre-Dame par l’Abbé JARRY

Construction du bâtiment ‘’ Le Grand Patronage ‘’ en 1912 / 1913 en salle de gymnastique

Nous suivre sur Facebook

A ne pas manquer :